Accueil-home


Erasmus +


Les Formations


Louis de Foix


Espaces collaboratifs


 

Sud-Ouest-17/04/2015

 Le lycée Louis-de-Foix regarde vers l' Europe
Enseignement La récente visite du consul de Slovaquie marque la volonté de l' établissement de créer un projet Erasmus

 

La semaine dernière, le lycée Louis-de Foix recevait une visite diplomatique: le consul honoraire de Slovaquie, Philippe Lorette, a rencontré les élèves et leur encadrement.
Spécialement ceux formés par la filière bois du lycée professionnel. Derrière cette venue, le projet à long terme d'une coopération européenne de type Erasmus.
Lors de sa visite, le consul a notamment pu découvrir le bureau d'études où les étudiants en bac pro agencement de l'espace architectural conçoivent des intérieurs sur mesure. Les élèves, ce sont eux qui ont organisé cette journée, en relation avec leur partenaire, l'association Slovaquitaine. Philippe Lorette, par ailleurs patron d'une entreprise dans le secteur du bois, a pu constater le bon niveau d'équipement des ateliers de Louis-de-Foix et débattre de son métier avec les lycéens.

Le consul de Slovaquie Philippe Lorette a visité le bureau d 'étude du lycée Louis-de-Foix.(Photo Jean Daniel Chopin)

Horizon 2016

Pour la proviseur Nathalie Lalanne, ce n'est là qu'un début, une première pierre.« L'idée derrière ce moment, c'est de développer un projet européen Erasmus plus.» Elle décrit des bases déjà fermes:« On a un atelier avec Slovaquitaine et des liens avec un lycée de Slovaquie.

 

On voudrait faire partir des élèves pour se forger une expérience à l'étranger.» Travailler à un «  projet commun » avec d'autres élèves. Cela pourrait commencer par des stages. « Je vais déposer un dossier pour aller plus loin vers une véritable filière Erasmus. Idéalement, on aimerait que ce soit validé en 2016.»

Pour y parvenir, l'établissement devra obtenir la validation de la Direction académique des relations européennes et internationales, qui ouvrira un possible financement par l'Agence européenne.« On est vraiment au début du projet», tempère Nathalie Lalanne. « Mais quoi qu'il arrive, tout ceci est intéressant au plan culturel.»
P.P.

 
 

Agenda

 «  < Aoû 2018 >   »
DLMaMeJVS
17